Index  >   Le Finistère
Saint-Mathieu

A partir du XIIIème siècle, les moines de l'abbaye de Saint-Mathieu allumaient un feu au sommet d'une tour.
Au cours du XVIIIème siècle, une lanterne vitrée puis un feu à réverbères y sont installés.
Un feu tournant équipé de reflecteurs remplaça ces réverbères au début du XIXème siècle.


Le phare actuel a été mis en service le 15 juin 1835 dans les ruines de l'abbaye.
Il a été construit en granit de l'Aber Ildut.
Le phare de Saint-Mathieu fut géré par la Marine Nationale jusqu'en 1851.


   

L'escalier intérieur comporte 163 marches.


   

Vues du système de rotation situé sous la lanterne.


L'optique se trouve à 31 m au dessus du sol.


Situé à 56 m au dessus du niveau de la mer, le feu à éclat blanc toutes les 15 secondes porte à 29 milles.


   

A gauche : un aérateur de la salle de rotation.
A droite : accès de la salle de rotation vers la galerie extérieure.


Un feu directionnel fixe blanc permet, avec le phare de Kermorvan, d'emprunter le chenal du Four.
Le panorama s'étend du goulet de Brest à la pointe de Corsen,
en passant par l'île de Sein, l'archipel de Molène et Ouessant.

Le feu auxiliaire scintillant de Saint-Mathieu a été allumé en 1894.
Il est également situé dans les ruines de l'abbaye, à 50 m au nord-est du phare.


La pointe Saint-Mathieu vue depuis la mer avec les ruines de l'abbaye,
le sémaphore, le phare et la chapelle Notre-Dame-des-Grâces.

Le phare de Saint-Mathieu est visitable.

"Les amis de Saint-Mathieu"
Musée : 02.98.89.10.52
Responsable : 02.98.48.35.73

Office du tourisme de Plougonvelin
02.98.48.30.18


Index  >   Le Finistère